Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Nos Diables
Nos Diables
Le retour du vieux Wilfried
1978 - 1980

La qualification pour l’Euro de 80 n’était pas une priorité, mais les choses commencèrent pourtant bien mal, à Lokeren, avec un pénible match nul contre la Norvège suivi de… trois autres draws. Puis, contre le Portugal, Guy Thys, qui avait testé un nombre impressionnant de joueurs, eut l’idée de rappeler Wilfried Van Mœr, qui terminait calmement sa carrière à Beringen, et avait trois fois tenté de convaincre le sélectionneur qu’il faisait fausse route et devait rajeunir. Ce fut le come-back le plus extraordinaire de l’histoire du football. Les Diables Rouges remportèrent tous leurs matches, rattrapèrent le terrain perdu face au Portugal, à l’Autriche et à l’Ecosse et se qualifièrent pour l’Italie avec une série de sept victoires consécutives!

L’extraordinaire carrière de l’entraîneur de transition
La succession de Raymond Gœthals s’annonçait très difficile, pour deux raisons: les résultats avaient été extrêmement positifs, mais la relève semblait difficile à assurer, car Raimundo avait souvent fait appel à des joueurs chevronnés qui, à l’image de Van Himst, quittèrent l’équipe en même temps que lui. L’Union Belge chercha donc prioritairement un homme patient, conciliant, possédant de grandes qualités psychologiques. Le choix se porta sur Guy Thys, enfant de la balle, fils d’international, flamand francophone et francophile, qui avait joué surtout au Beerschot et au Standard. Guy Thys ne possédait pas de diplôme d’entraîneur, et on le considérait généralement comme un coach de transition. Il allait rester quinze ans en place, et offrit, notamment, au football belge, une place de finaliste en championnat d’Europe et de demi-finaliste en Coupe du Monde.

Le plus grand moment du football belge
Les Belges s’étaient installés à Ivrea, dans le Val d’Aoste, à mi-chemin entre Turin et Milan. Les trois adversaires que le sort nous avait réservés étaient trois colosses du football européen: l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Et, la veille du premier match, les joueurs exigèrent une révision complète des primes. Ils se rendirent compte que les 30.000 francs par point et 90.000 de minimum garanti n’étaient qu’un joyeux pourboire par rapport aux émoluments de leurs adversaires.
Sur le terrain, en revanche, les Diables furent sublimes. A Turin, contre l’Angleterre, Van Mœr brilla de mille feux, mettant Kevin Keegan sous l’éteignoir. A Milan, les Diables battirent l’Espagne en étalant une autre facette de leur talent: à la rigueur tactique, succéda l’imagination et la spontanéité. Cette fois, c’est Ceulemans qui fut l’homme du match. Contre l’Italie, Michel Renquin fut le grand homme d’un match où le réalisme fut total.
Les Belges atteignaient donc la finale, où ils ne furent battus que par le plus petit écart par l’Allemagne de Hrubesch.

Leur parcours
Finale
Allemagne de l'Ouest 2-2 Belgique
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Van Moer (Beringen), Vandereycken (FC Bruges), Cools (Beerschot), Mommens (Lokeren), Vander Elst (Cosmos) et Ceulemans (FC Bruges)


Tour préliminaire
Belgique 2-1 Norvège
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard) puis Vander Elst (Anderlecht), Meeuws (FC Bruges), Leekens (FC Bruges), Vandereycken (FC Bruges), Cools (FC Bruges), Coeck (Anderlecht), R.Verheyen (Lokeren), Van Gool (FC Cologne), Courant FC Bruges) puis Geurts (Antwerp) et Voordeckers (Diest)

Portugal 1-1 Belgique
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard, Broos (Anderlecht), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Cools (FC Bruges), Coeck (Anderlecht), Vandereycken (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht), Dardenne (La Louvière)puis Vander Elst (Anderlecht) et Voordeckers (Diest) puis Ceulemans (FC Bruges)

Belgique 2-1 Autriche
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard, Broos (Anderlecht), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Cools (FC Bruges), puis Geurts (Antwerp), Vandereycken (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht), Cluytens (Beveren), Vander Elst (Anderlecht) et J.Janssens (Beveren)


Autriche 0-0 Belgique
Belgique: Preud’homme (Standard), Gerets (Standard), Broos (Anderlecht), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Cools (FC Bruges), Vandereycken (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht), Vander Elst (Anderlecht), Jacobs (SC Charleroi) Dardenne (La Louvière) et J.Janssens (Beveren)


Norvège 1-4 Belgique
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), cools (Beerschot), Vandereycken (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht) puis R.Verheyen (Lokeren), Cluytens (Beveren), Vander Elst (Anderlecht) et J.Janssens (Beveren) puis Ceulemans (FC Bruges)


Belgique 4-0 Portugal
Belgique: Custers (Antwerp), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard) puis Garot (Standard), Cools (Beerschot), Vandereycken( FC Bruges), Van Moer (Beringen), puis R.Verheyen (Lokeren), Vander Elst (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges) et Voordeckers (Standard)

Belgique 4-0 Ecosse
Belgique: Custers (Antwerp), Gerets (Standard), L.Millecamps(Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Cools (Beerschot), Van Moer (Beringen) puis R.Verheyen (Lokeren), Vandereycken (FC Bruges), Vander Elst (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), et Voordeckers (Standard)


Ecosse 1-6 Belgique
Belgique: Custers (Antwerp), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Martens (RWDM), Cools (Beerschot), Van Moer (Beringen), Plessers (Standard), Vandereycken (FC Bruges), Vander Elst (Anderlecht), Vandenbergh (Lierse) puis Dardenne (Lokeren) et Ceulemans (FC Bruges)


Tour final
Belgique 2-1 Angleterre
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws(FC Bruges), Renquin (Standard), Cools (Beerschot), Van Moer (Beringen) puis Mommens (Lokeren), Vandereycken (FC Bruges), Vander Elst (Cosmos), Vandenbergh (Lierse) et Ceulemans (FC Bruges)


Belgique 4-1 Espagne
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Van Moer (Beringen) puis Mommens (Lokeren), Vandereycken (FC Bruges), Cools (Beerschot), Vander Elst (Cosmos), Vandenbergh (Lierse) puis R.Verheyen (Lokeren) et Ceulemans (FC Bruges)

Italie 0-0 Belgique
Belgique: Pfaff (Beveren), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (FC Bruges), Renquin (Standard), Van Moer (Beringen) puis R.Verheyen (Lokeren), Vandereycken (FC Bruges), Cools (Beerschot), Mommens (Lokeren) puis Vandenbergh (Lierse), Vander Elst (Cosmos) et Ceulemans (FC Bruges)


Matches Amicaux
Belgique - Pays-Bas
Belgique - Portugal
Italie - Belgique
Angleterre - Belgique
Belgique - Maroc
Pays-Bas - Belgique
Belgique - Finlande
Corée du Sud - Belgique
Japon - Belgique
Pérou - Belgique
Roumanie - Belgique
Belgique - Egypte
Belgique - Bulgarie
Belgique - Tchéquie
Grèce - Belgique
Chypre - Belgique
Luxembourg - Belgique
Dans le rétro
1994 - 1996
1990 - 1992
1986 - 1988
1982 - 1984
1978 - 1980
1974 - 1976
1970 - 1972
1966 - 1968
1962 - 1964
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo