Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Nos Diables
Nos Diables
Chez les Oranje, le feu passe enfin au vert
Pays-Bas 5-5 Belgique (04/09/1999)

“Je n’aime pas qu’un coach dise que le résultat est sans importance car tout le monde sait qu’un bon résultat est toujours le bienvenu.”
En reprenant l’équipe nationale à la veille d’un Pays-Bas - Belgique programmé dans l’enfer de Feyenoord, Robert Waseige n’a pas accepté un cadeau. Il le sait mais l’homme est assez expérimenté, suffisamment conscient des qualités de son groupe pour fuir ses responsabilités. Optimiste de nature, le Liégeois a rapidement transmis sa façon d’aborder les choses à son groupe. Lors des entraînements qui précèdent ce 121e derby des plats pays, on sent, en effet, un changement d’atmosphère. Les Diables paraissent plus sereins, plus sûrs d’eux. On ne les entend plus se plaindre de la pression des médias, de leur peur de mal faire. Ils veulent frapper un grand coup chez les Oranje, histoire de prouver que l’Euro belgo- néerlandais qui se profile à l’horizon peut, aussi, être le leur.
Et le miracle se produit. Dans un Kuip où notre équipe nationale a subi les pires humiliations de son existence, les Diables de Waseige réalisent un match époustouflant. Visiblement heureux de jouer, ils surprennent, d’emblée, des Bataves qui étaient loin de s’attendre à pareille résistance. Après une demi-heure, personne n’en croit ses yeux: c’est 0-2. Branko Strupar, aussi à l’aise dans son costume noir-jaune-rouge que dans celui du Racing Genk, a déjà marqué la rencontre de son empreinte. Wilmots et Deflandre auraient pu ouvrir le score avant lui. Oui, la Belgique sait encore jouer au football!
Peut-être surpris eux-même par ce début en fanfare, nos représentants lèvent cependant le pied dans le troisième quart d’heure. Davids, omniprésent, en profite pour égaliser avant que Kluivert, à quelques secondes de la pause, donne l’avantage à ses couleurs. Mais les Diables ont décidé de surprendre. Retrouvant cette hargne, ce caractère qui faisait jadis leur réputation, ils reprennent à la gorge Dennis Bergkamp et les siens. Bart Goor et Marc Wilmots surprennent à leur tour Van der Sar, au grand dam d’un Kuip médusé. Et lorsque celui-ci retrouve de la voix, suite au doublé de Kluivert, c’est Emile Mpenza qui le remplit, à nouveau, de stupeur. Pour Robert Waseige, le feu est, déjà, passé au vert...
La fiche technique
Belgique
Brogno (in 86), Deflandre (out 78), Goor, Hoefkens (in 78), Hendrikx (in 72), Herpoel (in 38), Mpenza (out 80), Peeters, Staelens, Strupar, Vande Walle (out 38), Van Kerckhoven (out 72), Vanderhaeghe, Verheyen (out 86), Walem (in 80), Wilmots.

Arbitre
Urs Meier (SUI)

Carte Jaune
Philip Cocu
Marc Wilmots
Edgard Davids
Gert Verheyen
Eric Deflandre
Boudewijn Zenden
Lorenzo Staelens
Yves Vanderhaeghe
Giovanni Van Bronckhorst

Carte Rouge
78' Marc Wilmots

Goal
10' Branko Strupar (0-1)
30' Branko Strupar (0-2)
37' Edgard Davids (1-2)
42' Edgard Davids (2-2)
44' Patrick Kluivert (3-2)
50' Bart Goor (3-3)
51' Marc Wilmots (3-4)
57' Patrick Kluivert (4-4)
70' Patrick Kluivert (5-4)
76' Emile Mpenza (5-5)

Matches Amicaux
Belgique - Pays-Bas
Belgique - Portugal
Italie - Belgique
Angleterre - Belgique
Belgique - Maroc
Pays-Bas - Belgique
Belgique - Finlande
Corée du Sud - Belgique
Japon - Belgique
Pérou - Belgique
Roumanie - Belgique
Belgique - Egypte
Belgique - Bulgarie
Belgique - Tchéquie
Grèce - Belgique
Chypre - Belgique
Luxembourg - Belgique
Dans le rétro
1994 - 1996
1990 - 1992
1986 - 1988
1982 - 1984
1978 - 1980
1974 - 1976
1970 - 1972
1966 - 1968
1962 - 1964
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo