Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Nos Diables
Nos Diables
Même la Squadra Azzurra en perd son latin...
Italie 1-3 Belgique (13/11/1999)

Plus encore que les Pays-Bas et que l’Angleterre, derniers adversaires en date des Diables Rouges, l’Italie demeure, dans l’esprit de tous, comme une des plus grandes puissances du football mondial. Son championnat, toujours aussi populaire, regorge de stars aux contrats démentiels et évaluées à des prix inimaginables chez nous. Son équipe nationale, même si elle n’a plus rien gagné depuis 1982, se doit d’en être l’éclatante vitrine. Qualifiée par la toute petite porte pour l’Euro 2000, la Squadra Azzurra veut profiter de la venue de la Belgique à Lecce pour se réconcilier avec son exigeant public. Mais c’est sans compter sur le vent nouveau qui souffle sur notre football depuis l’intronisation de Robert Waseige. Oyen, Van Meir, Tanghe et Deflandre, excellents outre-Manche, ont beau manquer à l’appel, pour des raisons diverses, le plaisir de jouer, l’esprit de groupe et l’envie de gagner sont toujours là. Et les Diables de créer une nouvelle surprise en terre italienne...
Tout commence on ne peut mieux pour nos représentants. On joue, en effet, depuis à peine deux minutes quand Gilles De Bilde met une première fois Buffon à contribution. Quatre minutes plus tard, le portier de Parme ne peut rien sur la reprise du Bruxellois, à l’affût d’une belle remise de la tête de Strupar...
Sans complexe, les Diables ne relâchent leur étreinte qu’après un bon quart d’heure, après que Mbo Mpenza eut contraint Buffon à un arrêt de classe mondiale. A la 26e, d’un envoi de toute beauté, Vanoli en profite pour rétablir une égalité même pas méritée.
Si Del Piero, juste après la pause, s’efforce bien de justifier le score nul, les Belges, dans l’ensemble, tiennent bien le choc. Mieux: à la 70e, le petit orage étant passé, notre Italien Régis Genaux y va d’un centre parfaitement repris de la tête par Wilmots. L’état grâce se poursuit. Déboussolés par cet adversaire qu’ils pensaient juste moyen, les Italiens en perdent de nouveau leur football. À la 86e, donnant une nouvelle preuve de la confiance débordante qui habite le noyau, Yves Vanderhaeghe tente sa chance de loin. Buffon repousse mais ne peut maîtriser le ballon. Bart Goor n’en demandait pas temps: les petits Belges humilient les milliardaires du Calcio...
La fiche technique
Belgique
Brogno (in 81), De Bilde, Genaux, Gaspercic, Goor, Mpenza (out 71), Peeters, Staelens, Strupar (out 81), Van Kerckhoven, Vanderhaeghe (out 88), Verheyen (in 71), Walem (in 86), Wilmots (out 86).

Arbitre
M. Steinborn (ALL)

Carte Jaune
Demetrio Albertini
Alessandro Del Piero

Goal
6' Gilles De Bilde (0-1)
26' Paolo Vanoli (1-1)
70' Marc Wilmots (1-2)
86' Bart Goor (1-3)

Matches Amicaux
Belgique - Pays-Bas
Belgique - Portugal
Italie - Belgique
Angleterre - Belgique
Belgique - Maroc
Pays-Bas - Belgique
Belgique - Finlande
Corée du Sud - Belgique
Japon - Belgique
Pérou - Belgique
Roumanie - Belgique
Belgique - Egypte
Belgique - Bulgarie
Belgique - Tchéquie
Grèce - Belgique
Chypre - Belgique
Luxembourg - Belgique
Dans le rétro
1994 - 1996
1990 - 1992
1986 - 1988
1982 - 1984
1978 - 1980
1974 - 1976
1970 - 1972
1966 - 1968
1962 - 1964
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo