Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Nos Diables
Nos Diables
18 victoires consécutives!
1982 - 1984

Après la Coupe du Monde espagnole, où les Diables avaient fait sensation en battant les champions du monde argentins, les qualifications pour l’Euro qui allait avoir lieu en France nous furent encore extrêmement favorables. Quatre victoires consécutives eurent tôt fait de mettre les Diables sur le velours. A l’occasion de cette quatrième victoire, contre la RDA, ils battirent d’ailleurs un étonnant record: c’était le dix-huitième succès d’affilée des Diables Rouges au Heysel! Les Belges étaient tellement au dessus du lot qu’ils furent mathématiquement qualifiés alors qu’il leur restait encore deux matches à disputer!

L’espoir et la chute
C’est à Lens, à quelques kilomètres de notre frontière, que les Belges entamèrent l’Euro 84, contre la Yougoslavie. De l’équipe finaliste de 80, il ne restait que trois éléments, Pfaff, Vandereycken et Ceulemans. Avant le début de l’épreuve, le sélectionneur devait encore faire face à un autre coup dur: Michel Renquin n’était pas libéré par le Servette Genève. Aussi lança-t-il dans la bagarre Enzo Scifo (une sélection) et Georges Grun (zéro sélection). Les Belges en général et Scifo en particulier livrèrent un match extraordinaire, mais qui resta sans suite: à Nantes, trois jours plus tard, la défense craqua d’une pièce face à une équipe de France avec un trio Platini - Giresse - Tigana au sommet de sa forme. Le match de Strasbourg, contre le Danemark était décisif. Les Belges menèrent paidement par 2-0, puis Vandenbergh, tout seul, rata le troisième but. Les Danois de Belgique se chargèrent de renverser la situation.

Le coup de massue
Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes des Diables rouges lorsque survint le mercredi noir du 29 février 1984. L’affaire de corruption Standard - Waterschei éclatait au grand jour. En enquêtant sur l’argent noir du football belge, le juge Bellemans déclencha une énorme affaire. Mais le plus sévèrement sanctionné fut sans doute Guy Thys: il était subitement privé de ses internationaux du Standard dont Eric Gerets (tout juste transféré à Milan) et Walter Meeuws, qui formaient l’ossature de notre défense. Le jour même où éclata le scandale, les Belges disputèrent un match d’entraînement contre l’Allemagne. La défaite annonçait des jours difficiles.

Leur parcours
Tour préliminaire
Belgique 6-0 Suisse
Belgique: Pfaff(Bayern Munich), Gerets (Standard), Daerden (Standard), Meeuws (Standard), Baecke (Beveren), Vercauteren (Anderlecht), Czerniatynski (Anderlecht), Vandersmissen (Standard), Vandenbergh (Anderlecht), Coeck (Anderlecht) et Ceulemans (FC Bruges)

Belgique 6-2 Ecosse
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Gerets (Standard), Daerden (Standard), Meeuws (Standard), Baecke (Beveren), Vandersmissen (Standard), Vander Elst (West Ham), Coeck (Anderlecht), Vercauteren (Anderlecht) puis R.Verheyen (Lokeren), Vandenbergh (Anderlecht) puis Deschrijver (Lokeren) et Ceulemans (FC Bruges)


Allemagne de l'Est 1-4 Belgique
Belgique: Munaron (Anderlecht), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (Standard) puis Clijsters (Waterschei), Degroote (Anderlecht) puis Baecke (Beveren), Vander Elst (West Ham), Vandersmissen (Standard), Coeck (Anderlecht), Vercauteren (Anderlecht), Vandenbergh (Anderlecht) et Ceulemans (FC Bruges)


Belgique 4-1 Allemagne de l'Est
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Gerets (Standard), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (Standard), De Groote (Anderlecht), Vander Elst (West Ham), Vandersmissen (Standard), Coeck (Anderlecht), Vercauteren (Anderlecht), Vandenbergh (Anderlecht) et Ceulemans (FC Bruges)


Ecosse 1-2 Belgique
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Gerets (AC Milan), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (Standard), puis De Wolf (Gantoise), Wintacq (Standard), Vander Elst (Lokeren), Coeck (Inter Milan), Vercauteren (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), Voordeckers (Waterschei) et Claesen (FC Seraing)


Suisse 3-2 Belgique
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Gerets (AC Milan), L.Millecamps (Waregem), Meeuws (Standard), Mommens (Lokeren), Vander Elst (Lokeren) puis Vandersmissen (Standard), Coeck (Inter Milan) puis Claesen (FC Seraing), Vercauteren (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), Voordeckers (Waterschei) et Vandenbergh (Anderlecht)


Phase finale
Yougoslavie 0-4 Belgique
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Grun (Anderlecht), Degreef (Anderlecht), Clijsters (Waterschei) puis Lambrichts, Dewolf (La Gantoise), Scifo (Anderlecht), Vandereycken (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht), Claesen (FC Seraing), Vandenbergh (Anderlecht)


France 5-0 Belgique
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Grun (Anderlecht), Lambrichts (Beveren), Degreef (Anderlecht), Dewolf (La gantoise), Scifo (Anderlecht) puis R. Verheyen (Lokeren)), Vandereycken (Anderlecht) puis Coeck (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), Vercauteren (Anderlecht), Claesen (FC Seraing), Vandenbergh (Anderlecht)


Danemark 3-4 Belgique
Belgique: Pfaff (Bayern Munich), Grun (Anderlecht), Clijsters (Waterschei), Degreef (Anderlecht), Dewolf (La Gantoise), Scifo (Anderlecht), Ceulemans (FC Bruges), Vandereycken (Anderlecht), Vercauteren (Anderlecht) puis Voordeckers (Waterschei), Claesen (FC Seraing) puis Coeck (Anderlecht), Vandenbergh (Anderlecht)

Matches Amicaux
Belgique - Pays-Bas
Belgique - Portugal
Italie - Belgique
Angleterre - Belgique
Belgique - Maroc
Pays-Bas - Belgique
Belgique - Finlande
Corée du Sud - Belgique
Japon - Belgique
Pérou - Belgique
Roumanie - Belgique
Belgique - Egypte
Belgique - Bulgarie
Belgique - Tchéquie
Grèce - Belgique
Chypre - Belgique
Luxembourg - Belgique
Dans le rétro
1994 - 1996
1990 - 1992
1986 - 1988
1982 - 1984
1978 - 1980
1974 - 1976
1970 - 1972
1966 - 1968
1962 - 1964
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo