Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Les Acteurs / Espagne
Les Acteurs
Espagne (Groupe C)

Les Espagnols y ont cru jusqu'au bout (22/06/2000)
Camacho salue le courage de ses joueurs

BRUGES La joie se lisait sur tous les visages espagnols au terme de ce succès arraché in extremis. "On aurait dû remporter ce match en première mi-temps, où nous avons nettement dominé notre adversaire. Malheureusement, nous avons raté plusieurs occasions nettes et nous avons dû, ensuite, toujours courir derrière le score. Nous avons eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. Mais c'était vraiment limite" expliquait Jose Antonio Camacho, à peine remis de ses émotions.
Sacré meilleur joueur du match, Pep Guardiola était plus disert. "Le foot tient décidément à peu de chose. A une minute près, nous étions les plus mauvais. Et nous voilà les meilleurs", ironisait le meneur de jeu barcelonais, très critiqué depuis le début du tournoi par la presse de son pays.
Dans le camp espagnol, personne n'était en mesure d'analyser lucidement cette fin de match surréaliste. "Nous n'avions pas d'autre issue que d'attaquer. Nous étions obligés de gagner. Peu importait le résultat du match Norvège - Slovénie. Nous l'avons fait avec nos tripes. Et nous avons eu, en fin de match, cette réussite qui nous avait tant manqué en première période", explique le Madrilène Ivan Helguera.
Jusqu'où cette équipe espagnole, revigorée, peut-elle désormais aller? "Nous n'avons pas bien commencé. Physiquement, nous étions un peu justes en raison de la fin de la saison qui a été très éprouvante pour la plupart des internationaux. Mais aujourd'hui, l'équipe a mieux répondu. C'est bon signe. J'espère que nous allons continuer à gagner en rythme et en résistance", poursuit Guardiola. "Après tant de malchance, peu d'équipes auraient continué à y croire. Nous l'avons fait et nous en sommes récompensés. Croyez-moi: il faudra compter sur nous dans les prochains matches. Tant pis pour ceux qui nous avaient prématurément enterrés" explique le défenseur Michel Salgado, rétabli de sa blessure au genou.
En 1984, c'est un but de Maceda à la dernière minute du match face à l'Allemagne qui avait parachuté l'Espagne vers le deuxième tour de l'Euro français où elle avait atteint la finale. Le scénario est identique cette fois. "Je n'ai pas réfléchi. J'ai vu la balle passer par-là et j'ai tiré", souriait Alfonso. Sûr qu'il n'a pas fini d'en entendre parler, de ce but.

Nizet Pierre

Lire Aussi...
L’heure de la furia (suite)
Raul: Enfin la consécration (suite)
Les Espagnols y ont cru jusqu'au bout (suite) 22/06/2000
Les Equipes
Allemagne
Angleterre
Belgique
Danemark
Espagne
Aranzabal Agustin
Barjuan Sergi
Canizares José Santiago
Casillas Iker
Engonga Vicente
Etxeberria Joseba
Fernandez Abelardo
Fran Javier Gonzalez
Guardiola Josep
Helguera Ivan
Hierro Fernando
Lopez Gerard
Mendieta Gaizka
Molina Jose Francisco
Munitis Alvarez Pedro
Paco Francisco Jemez
Pérez Muñoz Alfonso
Raul Gonzalez Blanco
Salgado Miguel
Urzaiz Ismael
Valeron Juan Carlos
Velasco Juan
France
Italie
Norvège
Pays-Bas
Portugal
Roumanie
Slovénie
Suède
Tchéquie
Turquie
Yougoslavie
Les Arbitres
Benkö Günter
Collina Pierluigi
Dallas Hugh
El Gandour Ghamal
Frisk Anders
Jol Dick
Manuel Melo Pereira Vitor
Maria Garcia Aranda José
Meier Urs
Merk Markus
Milton Nielsen Kim
Poll Graham
Veissière Gilles
Lire nos dossiers
Statistiques
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo