Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Le Tournoi / Historique
Le Tournoi
1980
Le bourreau s’appelle cette fois Horst Hrubesch
Cette fois, la phase finale ne réunit plus quatre équipes, mais bien huit. La Belgique fait partie du nombre. Les Diables Rouges sont versés dans la poule B. Leurs adversaires sont l’Espagne, l’Angleterre et l’Italie, pays-hôte de ce sixième Championnat d’Europe. Le groupe A réunit la Hollande, l’Allemagne, la Grèce et la Tchécoslovaquie, tenante du titre.
Le retour de Wilfried Van Moer après cinq ans d’absence s’apparenta à un coup de maître. L’Angleterre, contrainte au partage, l’Espagne, défaite grâce à des buts de Gerets et de Cools, et l’Italie, contrainte, elle aussi, au match nul, allaient le vérifier à leurs dépens. Kitchi fut exceptionnel malgré son… âge. Le médian waeslandien trouva dans la paire Gerets-Renquin, impériale en défense, mais aussi en un Ceulemans égal à lui-même davantage que de précieux auxiliaires.
La Belgique entière savourait les exploits de ses Diables Rouges. Malheureusement, ces derniers allaient chuter une nouvelle fois devant l’Allemagne.
Cinquante mille personnes s’étaient donné rendez-vous en ce 22 juin 1980 au Stadio Olimpico de Rome là où l’Italie, à douze ans et… douze jours d’intervalle, avait remporté ce qui est jusqu’à présent son seul titre continental.
Dix minutes suffirent aux hommes de Jupp Derwall, invaincus depuis la précédente Coupe du Monde, pour jeter les bases de leur succès: isolé par Schuster, Hrubesch trompait Jean-Marie Pfaff. Une heure fut nécessaire aux Belges pour se remettre de ce coup de poignard: un penalty, généreusement accordé à René Vandereycken pour une faute commise à… l’extérieur du rectangle par Stielike sur François Van der Elst, les y aida. L’exploit était tout à fait envisageable quand, dans les arrêts de jeu, l’inévitable Hrubesch mystifia Pfaff et offrit à l’Allemagne sa seconde couronne en huit ans! Un rêve était passé…

La fiche technique
Finale
RFA 4-2 Belgique à Rome
RFA: Schumacher, Kaltz, K.H. Förster, Stielike, Dietz, Schuster, Briegel (53e Cullman), H. Müller, K.H. Rummenigge, Hrubesch, K. Allofs.
Belgique: Pfaff, Gerets, Meeuws, L. Millecamps, Renquin, Cools, Van Moer, Vandereycken, Mommens, François Van der Elst, Ceulemans.
Arbitre: M. Rainea
(ROU)

Troisième place
Italie 1-1 Tchécoslovaquie (pen. 9-10) à Naples
Stades & Villes
Amsterdam
Arnhem
Bruges
Bruxelles
Charleroi
Eindhoven
Liège
Rotterdam
Historique
1996
1992
1988
1984
1980
1976
1972
1968
1964
1960
Lire nos dossiers
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo