Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Le Tournoi / Historique
Le Tournoi
1964
Les Soviets ne sont plus suprêmes!
Absente en France, l’Espagne, cette fois, ne pouvait plus se défiler. Et pour cause: c’est à elle qu’incombait l’organisation de ce Championnat d’Europe des Nations, deuxième du nom.
A l’instar de ce qui s’était produit quatre ans plus tôt, une première phase de délayage permettait à huit nations de se disputer le sceptre de l’Union Soviétique: celle-ci, bien évidemment, comptait sur l’inusable Lev Yachine pour réaliser le doublé, la Hongrie misait sur une génération de surdoués emmenée par Albert et Meszoly, tandis que les Espagnols se doutaient que les succès obtenus par le Real Madrid en Coupe d’Europe étaient susceptibles de trouver un prolongement par le biais d’une sélection nationale où Gento et Amancio faisaient figures de locomotives aux côtés de Luis Suarez, le Barcelonais.
L’Espagne atomisa l’Irlande en quart de finale. La Hongrie remporta deux victoires contre la France. Le Luxembourg, après avoir contraint le Danemark à un test-match, quitta l’épreuve avec la satisfaction du devoir accompli. Enfin, l’URSS profita de l’avantage du terrain pour battre la Suède à Moscou.
Le tour suivant promettait une belle foire d’empoignes. Deux stades avaient été choisis pour abriter celle-ci: Chamartin, fief de l’Espagne, qui triompha de la Hongrie deux à un après prolongation, et le Camp Nou de Barcelone, où les Soviétiques prirent aisément la mesure du Danemark.
Le 21 juillet, devant 125.000 spectateurs entièrement voués à leur cause, Luis Suarez et ses partenaires allaient déposséder l’URSS de son titre. D’entrée de jeu, Pereda ouvrit le score dans le délire que l’on devine. Deux minutes plus tard, Schussanov égalisa pour les Soviétiques. Ceux-ci semblaient plus forts physiquement que leurs hôtes. Un doute envahit alors l’esprit du public madrilène quand, in extremis, Marcelino les rassura en concluant un mouvement joliment amorcé par le duo Pereda-Rivilla. Francesco Franco quitta Chamartin un large sourire aux lèvres…

La fiche technique
Finale
Espagne 4-2 URSS à Madrid
Espagne: Iribar, Rivella, Zoco, Calleja, Olivella, Fusté, Amancio, Marcelino, Pereda, Suarez, Lapetra.
URSS: Yachine, Schustikov, Chestermev, Mudrik, Voronin, Cislenko, Ivanov, Ponedelnik, Anitschkin, Schussanov, Kusejev.
Arbitre: M. Holland
(ANG)

Troisième place
Danemark 1-3 Hongrie à Barcelone

Demi-finale
Danemark 0-3 URSS à Barcelone
Espagne 2-1 Hongrie (a.p.) à Madrid

Quarts de finale
Espagne 5-1 Eire
Espagne 0-2 Eire
France 1-3 Hongrie
France 1-2 Hongrie
Luxembourg 3-3 Danemark
Luxembourg 2-2 Danemark
Luxembourg 0-1 Danemark
Suède 1-1 URSS
Suède 1-3 URSS
Stades & Villes
Amsterdam
Arnhem
Bruges
Bruxelles
Charleroi
Eindhoven
Liège
Rotterdam
Historique
1996
1992
1988
1984
1980
1976
1972
1968
1964
1960
Lire nos dossiers
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo