Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000
Aujourd'hui
Euro 2000: une grande cuvée

Peu de mauvaises notes pour cette première organisation bicéphale qui fut, à la fois, un succès populaire et sportif

ROTTERDAM On a baissé le rideau sur l' Euro 2000, notre Euro 2000 qui était bien, en Belgique comme aux Pays-Bas, l'événement sportif du siècle qui se termine. Bilan.

Organisation bicéphale
C'était une vraie première, l'organisation d'une grande épreuve par deux pays. Dans l'ensemble, cela s'est finalement assez bien passé, même si ce ne fut pas le grand amour entre les deux associés à part entre les deux présidents , s'il y eut quelques luttes d'influence, si les Bataves ont fait preuve de leur sempiternel complexe de supériorité, si la façon de vivre et de faire dans les deux pays est tellement différente. Mais tout cela, le public ne l'a guère ressenti. De toute manière, dans deux ans, le Japon et la Corée du Sud, ennemis mortels déclarés, organiseront bien simultanément le Mondial

Sécurité
Nous ne nous étions pas trompé: le hooliganisme a été largement surévalué. Deux vagues d'incidents, chaque fois à cause des Anglais, ont été pointées à Charleroi et à Bruxelles, mais sans commune mesure avec ce qu'on a connu dans le passé. Et, après l'élimination de l'Angleterre, tout s'est passé comme sur des roulettes. La sportivité du public, de tous les publics, fut une des constantes de cet Euro.

Billetterie
En théorie, elle fut parfaite. La répartition des tickets fut un modèle du genre, notamment par rapport à ce qui avait été d'usage à la Coupe du Monde 98 organisée en France. En pratique, ce ne fut pas aussi rose: les 32% (deux fois 16) réservés aux supporters des pays concernés n'ont pas toujours trouvé preneurs, faute d'organisation de la part des associations nationales. Il y eut ainsi de nombreuses places vides dans certains stades alors que des milliers de demandeurs n'ont pas obtenu satisfaction.

Stades
On aurait mis plus de monde si les stades avaient été plus vastes. Pour la taille des deux pays concernés, ce sont cependant les bonnes dimensions. Toutes les enceintes étaient modernes et superbes. Rien que pour cela, l' Euro 2000 aura laissé des traces très positives.

Popularité
On n'a pas encore tous les chiffres mais avec un taux de remplissage de 95% environ, soit largement plus de 1,1 million de spectateurs, et surtout des audiences télévisées dans tous les pays concernés, cet Euro a battu tous les records de popularité. La qualité initiale de l'affiche n'y est pas pour rien, tout comme le fait que le spectacle fut souvent à la mesure de l'attente.

Arbitrage
L'Uefa a joué résolument la carte de la qualité plutôt que de la quantité. Les arbitres sélectionnés ont été soumis à un rythme soutenu. Ce fut assurément la bonne formule: très peu d'erreurs, une autorité accrue de véritables stars du sifflet et une sévérité sans faille puisqu'on a distribué un peu plus de quatre cartes jaunes par match, pour un tournoi dans l'ensemble très sportif.

Jeu
Ce fut un des meilleurs Euros. Sans remonter à la nuit des temps, puisque les premières éditions n'ont connu que des phases finales - croupion, il n'y a qu'en 1984, en France, qu'on a inscrit davantage de buts en moyenne. Celle-ci, 2,74, est d'autant plus correcte qu'il n'y avait pas, comme en phase finale de Coupe du Monde de faire-valoir mais rien que des équipes de bon, voire de très bon niveau.

Avenir
Le prochain Championnat d'Europe se déroulera au Portugal. Malgré les très sévères sanctions de l'Uefa suite aux incidents de l'élimination, ce petit pays a fait la meilleure publicité qui soit pour l'épreuve suivante. On lui souhaite plus de chance que les Diables Rouges dont l'élimination prématurée, malgré un parcours sympathique, fut le véritable point noir de l'édition 2000.

Hubert Christian

Le Programme
Allez les Diables
Un Belge en demi-finales au stade Roi Baudouin!
Pour Waseige, l'Euro 2000, c'est la SuperLeague
Philippe Léonard se rebiffe
Waseige peut être tranquille
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo