Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000
Les Matches
Italie - Pays-Bas (détail)

Le Catenaccio des Azzurri a eu raison de la générosité des Oranje
Les Pays-Bas ont raté deux penalties durant le temps réglementaire et... trois durant la séance de tirs au but!

AMSTERDAM Tout était réuni jeudi soir, à l'ArenA d'Amsterdam, pour célébrer un des plus beaux jours du fooball néerlandais. Tout d'orange vêtue, l'enceinte de l'Ajax était prête à fêter la qualification des siens pour la finale de leur Euro 2000. Pour nos voisins, cela ne faisait aucun doute: la sélection de Frank Rijkaard, impressionnante contre la Yougoslavie, au tour suivante, allait défier la France au Kuip, dimanche soir. C'était compter sans ce fameux réalisme italien et cet art de défendre que Dino Zoff a remis au goût du jour de la Squadra Azzurra. Bien que réduits à dix dès la 34e minute, les Transalpins ont, en effet, réussi à garder vierge le but de Toldo. Il ne restait plus à ce dernier qu'à parachever le travail lors de la cruelle séance de tirs au but...

Peu après la demi-heure, donc, les supporters bataves crurent que le plus dur était accompli. Zenden, intenable sur son flanc gauche, avait provoqué une énième faute de Zambrotta. Excédé par l'attitude antisportive du défenseur de la Juventus, M. Merk avait renvoyé celui-ci au vestiaire. Montée d'un cran après ce fait de jeu, l'ambiance devint assourdissante quatre minutes plus tard. Contrôlant un ballon dans le grand rectangle, Kluivert provoqua une faute d'Alessandro Nesta. Penalty! Jugea Markus Merk. Mais Toldo repoussa l'envoi de Frank De Boer, insérant une première dose de doute dans l'esprit des joueurs néerlandais.

Ceux-ci accusèrent le coup durant quelques minutes. À la reprise, ils laissèrent même les Italiens approcher le domaine de Van der Sar. Sous l'impulsion d'un Davids omiprésent, ils se reprirent cependant, recommançant à faire tourner le ballon patiemment autour du double rideau défensif transalpin. À la 62e, Davids accéléra brusquement. Sinfiltrant dans l'axe, il se fit tacler fautivement par Iuliano à l'entrée des seize mètres. C'est Kluivert, cette fois, qui se dirigea vers le point de penalty. Mais son tir ne trouva que le poteau de Toldo...

Les Oranje avaient encore du jus. S'efforçant de conserver leur calme, ils continuèrent de construire calmement leurs actions, procédant, comme à l'école, par les ailes et s'appliquant au moment de centrer en espérant que Kluivert prenne enfin le dessus sur la défense centrale italienne. Ce ne fut jamais le cas, ni durant la fin du temps réglementaire ni durant la prolongation. Dans la deuxième partie de celle-ci, alors que les Bataves commençaient à perdre la foi, Totti eut même l'occasion d'inscrire le fameux but en or. Mais Van der Sar était resté concentré.

La confiance avait, évidemment, changé de camp. À voir le contraste entre les traits tendus des Néerlandais et le regard rieur des Italiens, avant la séance de tirs au but, on pouvait, déjà, deviner l'issue de la séance de tirs au but. Di Biagio, le héros malheureux du dernier Mondial (en quarts de finale contre la France, il avait tiré sur la transversale lors du même exercice), ne trembla pas. Frank De Boer, lui, perdit son deuxième duel contre Toldo. Pessotto fut sans pitié, lui aussi. Stam envoya le ballon loin au-dessus du cadre. Totti se permit d'assurer le spectacle, y allant d'une petite pichenette qui prit Van der Sar à contre-pied. Le but de Kluivert arrivait bien trop tard: Toldo arrêta l'envoi de Bosvelt, rattrapant ainsi celui que son capitaine, Maldini, avait raté juste avant.
Les Néerlandais avaient loupé cinq des six envois des onze mètres qui leur avaient été accordés. C'était beaucoup trop pour espérer continuer leur parcours. C'est l'Italie qui jouera la finale de dimanche, au Kuip, contre les champions du monde français!

Karim Binon

Avant Le Match
LES NOYAUX (suite)
Overmars veut écrire l'Histoire comme la génération 88 (suite)
La Mark de confiance (suite)
Après Le Match
Le Catenaccio des Azzurri a eu raison de la générosité des Oranje (suite)
Prévisions
Pendant toute la durée du tournoi, et au fur et à mesure où de nouveaux résultats tombent, vous pouvez tenter de prévoir la progression de chacune des équipes encore en compétition.
Faites vos prévisions!
Statistiques
Meilleurs Buteurs
Cartes Jaunes
Cartes Rouges
Goals par match
Déjà Joués
France - Italie
Italie - Pays-Bas
Portugal - France
Espagne - France
Pays-Bas - Yougoslavie
Roumanie - Italie
Portugal - Turquie
Danemark - Tchéquie
France - Pays-Bas
Slovénie - Norvège
Yougoslavie - Espagne
Angleterre - Roumanie
Portugal - Allemagne
Turquie - Belgique
Italie - Suède
Norvège - Yougoslavie
Slovénie - Espagne
Angleterre - Allemagne
Roumanie - Portugal
Danemark - Pays-Bas
Tchéquie - France
Suède - Turquie
Italie - Belgique
Yougoslavie - Slovénie
Espagne - Norvège
Portugal - Angleterre
Allemagne - Roumanie
Pays-Bas - Tchéquie
France - Danemark
Belgique - Suède
Italie - Belgique
EA Sports: Donnons un coup de pouce aux Diables Rouges
Lire nos dossiers
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo