Retour à la page d'accueil Euro2000 Retour à la page d'accueil DHnet
Programme & Calendrier
Wanadoo
DH
 Sports > Euro 2000 / Nos Diables
Nos Diables
Guy Thys: le coach fédéral idéal a 60 ans

L'ancien finaliste de l'Euro 80 juge Robert Waseige et les chances des Diables Rouges!

ANVERS On a déjà dit et répété à maintes reprises que Robert Waseige était un entraîneur qui faisait beaucoup penser à Guy Thys. Certains parlent même de copie conforme. Le président fédéral, Michel D'Hooghe, abonde d'ailleurs en ce sens.

Mais, au fait, qu'en pense le principal intéressé?
`Je suis pris entre deux réactions. D'une part, ce doit être partiellement vrai, car à de nombreuses reprises, je me suis dit, en voyant agir Robert, que j'aurais fait la même chose que lui, ce qui n'était pas arrivé souvent avec Walter Meeuws ou Georges Leekens, mais, d'un autre côté, je trouverais indécent de considérer qu'il me copie. Il a sa personnalité propre et moi, la mienne. Il arrive souvent qu'elles se rejoignent, c'est tout.´

Qu'avez-vous en commun?
`Je pense que c'est surtout l'expérience. Robert a aujourd'hui 60 ans, c'est l'âge que j'avais lors de la Coupe du Monde de 1982 en Espagne. Je crois aussi que ce doit être à peu près l'âge idéal pour un coach fédéral. Il peut travailler d'une façon plus décontractée, parce que son avenir professionnel n'en dépend pas. Par ailleurs, bien plus que dans les clubs, il faut savoir parler aux joueurs, aux journalistes. On ne s'exprime en effet pas de la même manière devant un journaliste débutant et un chevronné. De même, en fonction de la mentalité des joueurs, on aura un discours différent pour chacun d'eux.´

Qu'est-ce qui a provoqué le changement positif à son arrivée?
`Il est tout de suite allé vers une conception de jeu stable et simple. Ce problème tactique a rapidement été évacué, contrairement à ce qui s'était passé juste avant quand l'on a perdu beaucoup de temps en expériences. Cela a permis de consacrer du temps précieux à autre chose.´

Le rôle du coach est-il plus facile ou plus difficile que de votre temps?
`Il y a un élément fondamental qui a tout changé, c'est le problème financier. Quand on voit ce que les joueurs gagnent aujourd'hui, cela donne le tournis à ceux d'il y a quinze ans. Or, inévitablement, cela joue sur leur façon de s'exprimer sur le terrain. Je veux dire qu'aujourd'hui, ils sont prioritairement individuels. Ils cherchent à se mettre en évidence pour faire monter leur cote personnelle, parfois au détriment de l'esprit collectif. C'est peu dire que cela ne facilite pas le travail du coach.´

Comment voyez-vous le parcours des Diables?
`Ils doivent évidemment passer le premier tour mais il faut faire attention à l'excès d'optimisme. Mon expérience me fait dire que les bons matches d'entraînement sont souvent des pièges. Inversement, quand nous avions réussi nos meilleurs parcours, au cours des cinq phases finales que j'ai eu l'honneur de coacher, nous sortions souvent de phases de préparation voire de premier tour médiocres. Robert Waseige a assez d'expérience pour ne pas tomber dans ce piège.´

Quelle différence y a-t-il entre l'équipe nationale qui a atteint la finale de l'Euro 80 et la demi-finale du Mundial 86 et les Diables actuels?
`Je m'appuyais sur une défense de fer et, surtout, inamovible. Ils se connaissaient tous comme leur poche. Par contre, mon problème a toujours été l'attaque. Nous sommes arrivés dans le carré d'as de la Coupe du Monde, au Mexique, avec Nico Claesen en pointe et Danny Veyt juste derrière. Ce n'est pas faire injure à ces garçons de dire que ce n'étaient pas des stars mondiales. Aujourd'hui, c'est plutôt le contraire. Nous sommes parés en attaque, et c'est en défense que Robert a dû faire des recherches. Mais la vraie différence, c'est qu'aujourd'hui la majorité des internationaux évolue à l'étranger.´

Le fait de disputer l'Euro 2000 à domicile, c'est un avantage ou une pression supplémentaire?
`Je pense que cela reste malgré tout un léger avantage. Bien sûr, le public belge manque de chaleur et encourage surtout quand tout va bien, c'est-à-dire quand l'équipe en a le moins besoin, mais le simple fait de jouer dans un stade où l'on a ses repères et de ne pas déménager tout le temps reste, à coup sûr, un avantage!´

Propos recueillis par Christian Hubert

Pierre Nizet

Lire Aussi...
Un Belge en demi-finales au stade Roi Baudouin! (suite) 28/06/2000
Pour Waseige, l'Euro 2000, c'est la SuperLeague (suite) 26/06/2000
Philippe Léonard se rebiffe (suite) 24/06/2000
Waseige peut être tranquille (suite) 22/06/2000
Waseige reprendra les mêmes au Mondial (suite) 21/06/2000
De Wilde sera suspendu deux matches (suite) 21/06/2000
Les regrets sont éternels (suite) 20/06/2000
Ah! ce but annulé... (suite) 20/06/2000
Les Diables sous la loupe (suite) 20/06/2000
Quelle est l'équipe la plus séduisante de l'Euro? (suite) 19/06/2000
Luc Nilis débutera contre la Turquie! (suite) 18/06/2000
Des Turcs sans voix (suite) 18/06/2000
Turquie: Denizli sous pression (suite) 17/06/2000
DIABLERIES (suite) 17/06/2000
Votez mesdames! (suite) 16/06/2000
Le sentiment positif de Lorenzo Staelens (suite) 16/06/2000
Waseige en avait rêvé... (suite) 16/06/2000
Hendrickx touché au genou (suite) 15/06/2000
Les Belges battent l'Entente du Sud en match amical (suite) 15/06/2000
Les Diables sous la loupe (suite) 15/06/2000
Robert Waseige est persuadé que la Belgique battra la Turquie en jouant comme cela! (suite) 15/06/2000
Eric Deflandre impressionne (suite) 15/06/2000
Eric Deflandre plébiscité (suite) 14/06/2000
Johan Walem analyse les Italiens (suite) 14/06/2000
Emile et miss Belgique (suite) 14/06/2000
Tout pour être un grand (suite) 13/06/2000
L'erreur est humaine (suite) 13/06/2000
Au bonheur de Bart Goor et d'Emile Mpenza (suite) 11/06/2000
Robert Waseige a apprécié la volonté de ses joueurs (suite) 11/06/2000
Heureusement pour Filip que le ridicule ne tue pas (suite) 11/06/2000
Consultez notre galerie de photos! (suite) 10/06/2000
Vous étiez plus de 50% à penser comme Waseige! (suite) 10/06/2000
Eric Van Meir ne veut pas être le maillon défaillant (suite) 08/06/2000
La Belgique contre Zwarte Leeuw devant un public limité (suite) 07/06/2000
La métamorphose de Gilles (suite) 07/06/2000
Joos Valgaeren est confiant (suite) 07/06/2000
Facile victoire des Diables contre Maasland (suite) 06/06/2000
De Wilde se testera ce mardi (suite) 06/06/2000
Waseige analyse le match de Copenhague (suite) 05/06/2000
Les réactions des Diables après Danemark - Belgique (suite) 05/06/2000
18% de nos surfeurs avaient pronostiqué 2-2! (suite) 03/06/2000
Les Diables Rouges, de A à Z (suite) 02/06/2000
Belgique - Turquie en musique (suite) 31/05/2000
Guy Thys: le coach fédéral idéal a 60 ans (suite) 31/05/2000
La longue remontée de Frédéric Herpoel (suite) 31/05/2000
Les Diables vus à toute vitesse (suite) 25/05/2000
Dix millions de sponsoring (suite) 24/05/2000
Matches Amicaux
Belgique - Pays-Bas
Belgique - Portugal
Italie - Belgique
Angleterre - Belgique
Belgique - Maroc
Pays-Bas - Belgique
Belgique - Finlande
Corée du Sud - Belgique
Japon - Belgique
Pérou - Belgique
Roumanie - Belgique
Belgique - Egypte
Belgique - Bulgarie
Belgique - Tchéquie
Grèce - Belgique
Chypre - Belgique
Luxembourg - Belgique
Dans le rétro
1994 - 1996
1990 - 1992
1986 - 1988
1982 - 1984
1978 - 1980
1974 - 1976
1970 - 1972
1966 - 1968
1962 - 1964
DH
Allemagne Angleterre Belgique Danemark Espagne France Italie Norvège Pays-Bas Portugal Roumanie Slovénie Suède Tchéquie Turquie Yougoslavie

© La Dernière Heure / Les Sports (contactez-nous)
Dessins: © Turk & de Groot / Le Lombard (E.D.L.-B&M s.a.)
Développé par le Studio Wanadoo